Menu Fermer

La spiruline pourrait prévenir les cas graves de Covid-19.

Une étude révèle qu’un extrait de spiruline améliorée réduit de 70% la libération d’une protéine du système immunitaire, provoquant une dangereuse « tempête » de cytokines dans les poumons. Les avantages potentiels pour la santé de la spiruline sont bien documentés. Selon une poignée de chercheurs, « Cette algue bleu-vert contient de la C-phycocyanine (C-PC), une protéine liant les
pigments, qui améliore les activités d’antioxydation, anti-inflammatoire et anti-tumorale. »

Les scientifiques ont découvert qu’un extrait de spiruline photosynthétiquement améliorée réduit de 70% la libération d’une protéine du système immunitaire qui peut provoquer une arrivée conséquente de
cytokines dans les poumons entraînant une détresse respiratoire aiguë et des dommages aux organes. Or, ces tempêtes de cytokines – forme la plus grave du syndrome de libération des cytokines (SLC) désignant une production excessive de cytokines déclenchée par un agent pathogène, se manifestant par une
violente réponse inflammatoire du système immunitaire – sont responsables des cas critiques de Covid-19. Une recherche a été menée au MIGAL Galilee Research Institute, dans le nord d’Israël, à l’aide d’algues cultivées dans un laboratoire en Islande par la société israélienne Vaxa, fiancée par l’Union européenne pour explorer les traitements naturels du Covid-19.
Cette étude « indique que l’extrait d’algues peut être utilisé pour prévenir les tempêtes de cytokines s’il est administré aux patients peu de temps après le diagnostic », a déclaré l’un des chercheurs, chercheur en biotechnologie à IDC Herzliya. De futurs essais cliniques sont prévus, dans le but de formuler des gouttes de spiruline orales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *