Menu Fermer

Qu’est-ce que le judaïsme ?


Le judaïsme est archéologiquement vieux de plus de 3000 ans. Ses débuts sont racontés dans les cinq livres que Dieu aurait révélé à Moïse. On appelle ces cinq livres la Torah. Le premier livre, la Genèse, relate l’histoire de la création du monde, et des pères fondateurs du peuple hébreu. Ses patriarches sont Abraham, son fils Isaac, et son petit fils Jacob. Ce dernier recevra le nom d’Israël, et ses descendants formeront les douze tribus d’Israël. Les quatre autres livres de la Torah relatent les évènements survenus au peuple d’Israël, dans le désert, au cours de la vie de Moïse, ainsi que les enseignements divins qu’il a transmis. Moïse serait né au sein du peuple hébreu, alors réduit en esclavage par le pharaon d’Egypte, ce dernier ayant ordonné le massacre des garçons hébreux, afin d’éviter qu’ils ne deviennent trop nombreux. L’enfant est alors déposé par sa sœur, dans un panier d’osier, sur le Nil, pour y échapper. La fille du pharaon le trouve, et lui donne alors ce nom de Moïse, signifiant « sauvé des eaux », en hébreu. D’après le livre de l’exode, c’est Moïse qui fait sortir les hébreux d’Egypte et les guide à travers la mer et le désert, vers le lieu que lui a indiqué la terre promise. Durant cette exode, Moïse reçoit sur le Mont Sinaï, la Torah, dont les tables de la loi donnent l’instruction morale appelée le décalogue. S’étant installées en terre promise, les douze tribus d’Israël se rassemble,t, jusqu’à être unis par le roi David, vers -1000, puis sont fils Salomon, dès -970. Celui-ci construit un temple à Jérusalem, pour centraliser le culte. Mais ce temple sera définitivement détruit, en l’an 70 de notre ère, après des siècles de domination grecque puis romaine sur la région. Cela ouvre alors une nouvelle ère, non plus centrée sur le temps, mais sur l’étude et la prière collective. Pour préserver leur héritage spirituel malgré leur dispersion dans le monde, les juifs s’attachent à compiler les livres, dont la Torah, qui forment la Bible juive. La loi orale, ainsi qu’un ensemble d’interprétations de la Torah sont mis par écrit dans ce que l’on appelle le Talmud. 

Comme toute religion, le judaïsme s’appuie sur des croyances, des codes, un culte et une communauté. Les juifs sont monothéistes. Ainsi, ils croient en un seul être suprême, qui a créé le monde et qui est infini pour être limité par un nom. Par le don de Torah, il aurait renouvelé son alliance avec le peuple issu de la descendance d’Abraham, pour que celui puisse marcher dans ses pas. Pour se faire, le peuple juif dispose de règles basées, basées sur l’interprétation des 613 commandements contenus dans la Torah. Ces commandements abordent tous les domaines de la vie. Ils précisent notamment les règles alimentaires qui forment la Cacherout. Le culte juif se manifeste principalement par les trois prières quotidiennes. De nombreux juifs observent chaque semaine le repos du jour de Shabbat, du vendredi soir au samedi soir. L’occasion pour les juifs de se laisser du temps pour être notamment auprès de Dieu. Beaucoup de fêtes ponctuent l’année. La fête de Pessah fait par exemple mémoire de la sortie d’Egypte. Rosh Hashana ouvre le nouvel an juif. Aussi, pour rappeler l’alliance de Dieu avec Abraham, les jeunes nouveaux nés, dès leur 8ème jour de vie, sont circoncis. La passage de l’adolescence à la vie adulte est célébré par la Bar Mitsva. 

Répandue à travers le monde en diaspora, la communauté juive est très diverse. Deux grandes traditions culturelles ont été héritées des siècles passés. Les juifs Ashkénazes, originaires d’Europe du Nord et le l’Est, et les juifs Séfarades, originaires du bassin méditerranéen. On estime aujourd’hui qu’il y a en France environ 500 000 juifs, soit moins de 1% de la population. Dans le monde, 15 millions de juifs sont dénombrés, dont plus des deux tiers sont répartis entre Israël et les Etats-Unis.

Monothéisme juif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *